Planning

La première assemblée plénière à 13h
Nous vous conseillons d’arriver au plus tard avant 12h sur le lieu afin de pouvoir participer à l’ADA dès 13h.
Il nous paraît important d’assister à la première assemblée plénière de 13h à 14h car ce sera le moment de restitution des votes sur les 5 questions qui vous ont été posées. Ces résultats détermineront en partie la suite des échanges. 
C’est également le moment où nous détaillerons la méthode de travail qui sera employée pendant les 3 jours. Si vous ne l’avez pas encore fait, nous vous demandons d’étudier le document explicatif en cliquant sur ce lien. 

Si vous ne pouvez vraiment pas être présent le vendredi ou que vous savez que vous arriverez trop tard pour la première plénière, vous pouvez nous remonter les votes des 5 questions par email sur ada4contact@protonmail.com en utilisant l’adresse protonmail de votre assemblée. Un seul vote par groupe est autorisé.

Pour rappel, ou au cas où elles vous auraient été mal transmises, ces 5 questions sont :

1/ Votre assemblée locale accepte-t-elle la diversité des modes d’action sans les opposer (blocages, manifestations déclarées ou non, désobéissance civile, lobbying citoyen, municipalisme, insurrection…) ?

2/ L’ADA peut-elle s’organiser avec un autre niveau d’assemblée que celui des assemblées locales (par exemple régionales, départementales etc) ? Pour rappel l’ADA ne reconnaît actuellement pas de niveau supérieur à l’assemblée locale.

3/ L’ADA doit-elle rester un évènement ponctuel de quelques jours ou doit-elle s’organiser pour assurer une continuité tout au long de l’année (communication, outils, actions, travaux… ) ?

4/ L’ADA peut-elle impulser des actions communes avec les autres mouvements sociaux et écologiques ?

5/ L’ADA peut-elle contribuer à des initiatives de transformation démocratique (par exemple : RIC, ateliers constituants, commission des lois, article 35 justice pour les blessés…) ?

Le travail des thématiques
Lors de ces 3 jours vous allez intervenir sur les 2 thématiques que vous avez sélectionnées en priorité. Vous travaillerez sur l’une d’entre elles le vendredi et sur l’autre le samedi.

Comme vous pourrez le voir dans le tableau ci-dessous certaines thématiques ont été jugées plus importantes que d’autres par les inscrits et nous nous organiserons en conséquence.

Lors de la phase d’inscription nous avons demandé aux groupes locaux de nous proposer des thématiques. Deux ont été remontées de manière significative : L’appel à la grève générale du 5 Décembre et la question de l’international, en particulier au vu du contexte actuel de soulèvements populaires dans plusieurs pays.

Ces deux thématiques seront traitées le samedi de 17h à 20h sous la forme de débats autogérés, dont les compte-rendus seront rapportés dans l’assemblée plénière du dimanche matin.

Nous vous proposons les pistes de réflexion suivantes.

Préparation de la grève reconductible du 5 décembre et de ses suites.
Contrairement à d’autres dates de mobilisation et de grève à l’appel des syndicats, la grève du 5 novembre peut devenir le premier pas vers un blocage généralisé du pays. Doit-on participer à cette initiative ? Comment la préparer? Comment fonctionner avec les syndicats et les secteurs en lutte ? Doit-on reprendre les points de blocage de l’économie tels que le pétrole, les moyens de transport, les routes où les nœuds logistiques principaux (port, plateformes multimodales…) ?


Quelle articulation entre le mouvement des gilet jaune en France et les mouvements de révolte populaire au quatre coins du monde ?
Il serait inutile d’essayer de faire le bilan de tous les mouvements de révolte populaire qui aujourd’hui font trembler la terre jusqu’à son centre. Des régimes liberticides corrompus et antisociaux tombent. Certains font des concessions, d’autre utilisent la répression sanglante. Parfois ces mouvements de résistance se retrouvent entre les feux croisés des puissances militaires et c’est la guerre pure et simple qui vient briser les rêves de liberté. Quel est le rôle d’un mouvement comme les Gilets Jaunes au sein d’un pays riche ( riche du pillage des pays pauvres) dans ces processus de révolte à l’échelle internationale ?


Les thématiques de la lutte contre le capitalisme et du rapport aux institutions (RIC, nouvelle constitution) ont également été évoquées. Elles peuvent être traitées dans la thématique « identifier nos adversaires et nos alliés » pour la question du capitalisme et dans « Comment agir dans le contexte des élections municipales » pour la question du rapport aux institutions.

Nous avons modifié la description de ces deux thématiques en ce sens :
Identifier nos adversaires et nos alliés.
Lors de la dernière assemblée des assemblées il a été établi que le mouvement des gilets jaunes entendait sortir du capitalisme. Nous proposons maintenant de nous pencher sur la question du comment. Il s’agirait ici de réfléchir collectivement à la désignation de nos adversaires dans la vie pratique, afin de se rappeler que nous sommes tous et toutes ensemble contre les personnes ou les intérêts qui nuisent à notre vie (par les questions du pouvoir d’achat, de la santé, de l’écologie, de l’éducation, etc.). Les discussions peuvent aborder les moyens d’actions qui nuiraient directement à nos adversaires.
Mais nous n’avons pas que des adversaires, alors il s’agit aussi d’identifier qui sont les acteurs sociaux, médiatiques, écologiques, qui tentent comme nous de changer le système, d’améliorer nos conditions de vie et de déterminer comment interagir avec eux. Comment gérer nos actions avec des acteurs (associations, médias, syndicats…) qui utiliseraient des moyens légalistes et en contact étroit avec les forces de l’ordre ? Comment construire la société de demain avec eux ?

Comment agir dans le contexte des élections municipales ?
Bien que ce thème puisse mener à des débats de type « il faut voter/ou pas », nous pensons qu’il peut permettre de retranscrire beaucoup d’idées qui ont (eu) leur popularité comme le RIC, le municipalisme et le rapport aux institutions de la 5e république en général. Une manière de traiter ce thème pourrait être de déterminer comment utiliser cette échéance politique pour amener ces sujets vers une réappropriation de l’espace public. Comment fait-on pour s’approprier l’enjeu politique et le pouvoir démocratique au sein de la population par des biais non institutionnels ?

Ces deux sujets pourront également faire l’objet de débats libres le samedi de 17h à 20h si les participants le désirent.

Clôture de l’ADA et Dimanche après-midi
Nous avons programmé la plénière de clôture de l’ADA 4 autour de 13h afin que les participants qui doivent reprendre la route puissent y participer.
Nous espérons que certains points seront résolus quant au rôle et à la structuration de l’ADA afin que le travail puisse se continuer dans les semaines qui suivront.

Le Dimanche après-midi sera consacré à différents moments tels que l’expression libre, la coordination, les ateliers et les éventuelles activités que vous proposerez. Ce sera aussi le moment de nous faire part de ce que vous avez pensé de ces 3 jours afin d’améliorer encore la prochaine édition de l’ADA.


Après l’ADA…
N’hésitez pas à rester pour donner un petit coup de main pour le rangement.
Dans les jours qui suivront nous ferons notre possible pour vous envoyer rapidement les comptes-rendus. Tous les échanges se feront via les boîtes email protonmail de vos groupes.